Accueil Mémoire Cérémonies La Résistance en Lozère : 13 août 1944, Embuscade de Boissanfeuille et assassinat d’Yvon Allègre

La Résistance en Lozère : 13 août 1944, Embuscade de Boissanfeuille et assassinat d’Yvon Allègre

0
109
Chaudeyrac

13 août 1944 : embuscade tendue par les FFI de Haute Lozère contre un convoi des troupes d’Occupation.  Yvon Allègre, blessé lors de l’embuscade, est abattu au même endroit le soir même par les Allemands. 

Yvon Allègre est né à Saint-Geniès-des-Mourgues dans l’Hérault le 21 septembre 1925. Il rejoint le maquis de Haute Lozère dont les différents groupes sont stationnés dans la région de Grandrieu – Langogne et aux confins de la Haute Loire.

Dans la nuit du 12 au 13 août 1944, les maquisards du groupe Rieutort, commandés par le capitaine Jean Alexis Duchez dit « Laduche », qui occupent depuis plusieurs semaines des maisons vides au Mazel commune d’Arzenc-de-Randon, installent une embuscade sur le Grand chemin entre Châteauneuf-de-Randon et Langogne, au pont de Boissanfeuille, commune de Chaudeyrac. Le groupe de résistants est composé de quatorze hommes.

Vers six heures du matin, ils interceptent une colonne allemande de seize camions précédée d’une auto blindée. Après avoir ouvert le feu, le maquis décroche rapidement. Camille Vidal est blessé mais peut s’échapper. Yvon Allègre, lui aussi blessé, est pris par les Allemands, frappé et emmené à Langogne. Il passe la journée sans soins, dans un camion. En repartant pour Mende, dans la soirée, les Allemands l’assassinent sur le lieu de l’embuscade.

Une stèle surmontée de la croix de Lorraine a été placée au pont de Boissanfeuille. On y lit : « A la mémoire de Yvon Allègre mort pour la France le 13 août 1944 à l’âge de 19 ans« .

Source : Association pour les Etudes sur la Résistance Intérieure (aeri-resistance.com).

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Cérémonies
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

03/02/2020 : Cérémonie d’investiture de Mme Valérie HATSCH, nouvelle préfète de la Lozère

Une Lozère presque printanière a Mende retient son souffle pour un moment d’émotion. Par d…