Accueil Connaissance des Armées Les sites militaires regorgent de biodiversité !

Les sites militaires regorgent de biodiversité !

0
70
??????????????????????

Pour le premier jour de la semaine du développement durable, découvrez deux exemples concrets de la préservation de la biodiversité sur les sites militaires : le terrain d’Avon et le camp de Chambarran.

Le terrain d’Avon, site d’accueil d’une espèce menacée

Le terrain militaire d’Avon accueille non seulement l’École Nationale des Sous-Officiers d’Active (ENSOA) mais aussi la population de sonneurs à ventre jaune la plus importante du département des Deux-Sèvres. Ces amphibiens, aujourd’hui considérés comme une espèce menacée, apprécient tout particulièrement les flaques d’eau et ornières formées par le passage des engins militaires.

Classé en zone Natura 2000, le terrain militaire d’Avon bénéficie de l’accompagnement du Conservatoire d’Espaces Naturels de Nouvelle-Aquitaine pour concilier les impératifs opérationnels et la préservation de la biodiversité. Par exemple, lorsque l’école a souhaité procéder à quelques aménagements sur les pistes en 2004, des ornières de substitution ont été recréées à quelques mètres de celles d’origine.

Depuis lors, et grâce à l’implication des autorités militaires, la population de sonneurs a augmenté sur le site. Ce petit crapaud fait même aujourd’hui la fierté du chef de camp, jusqu’à devenir… l’emblème (certes, non officiel) du terrain d’Avon !

L’ENSOA, un site pilote du projet LIFE NaturArmy

Prolongement de l’expérimentation conduite au niveau local dans le cadre du programme LIFE Défense Nature 2mil, le nouveau projet LIFE NaturArmy prévoit une montée en puissance de l’action du ministère des armées en faveur de la biodiversité.

Piloté par la Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (SGA/DPMA) en collaboration avec la Fédération des Conservatoires d’espaces naturels, LIFE NaturArmy a été lancé officiellement au mois d’octobre 2019 et se poursuit jusqu’en 2023. Ce projet a pour ambition d’améliorer l’état de conservation des espèces et habitats qui ont justifié le classement Natura 2000 des sites militaires en développant une stratégie de gestion et de communication à l’échelle nationale et européenne.

Pour atteindre ces objectifs, des expérimentations vont être menées sur une dizaine de sites pilotes volontaires, dont le camp d’Avon fait partie… tout comme le camp de Chambaran !

Le camp de Chambaran, un terrain classé Natura 2000

Au camp de Chambaran, en Isère, se trouve le 7e bataillon de chasseurs alpins : des zones d’entraînement de combat, des champs de tir, des zones d’atterrissage… mais aussi plus de 1 000 hectares de biodiversité, une zone qui rassemble des sites naturels à la faune et la flore exceptionnelles.

Pour plus d’informations sur les terrains militaires et la biodiversité :

Rendez-vous sur le site internet du projet LIFE Nature Défense 2mil / LIFE NaturArmy 

Visionnez le dernier Journal de la Défense consacré à l’environnement 

Source : Etat-Major des Armées

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Connaissance des Armées
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

PORSCHE 911 vs HELICOPTERES MILITAIRES

Source Automoto …