Accueil Connaissance des Armées Découvrez comment le ministère concilie énergie et Développement Durable.

Découvrez comment le ministère concilie énergie et Développement Durable.

0
69
20190513_NP_SID_EcoCamp_Apres

Avec les nouvelles annonces de la ministre des Armées, découvrez comment le ministère souhaite concilier les préoccupations environnementales et énergétiques avec le volet infrastructure.

Une nouvelle stratégie énergétique de défense pour le ministère des Armées

La ministre des Armées, Florence Parly, et la ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, se sont rendues au Centre de soutien logistique du Service des essences des armées, à Varennes-sur-Seine.

La ministre y a présenté la stratégie énergétique de défense du ministère des Armées, résultat des travaux du groupe de travail « Énergie » qui réunissent le Secrétariat général pour l’administration (SGA), via le Service d’infrastructure de la défense (SID), la Direction générale des relations internationales et de la stratégie, l’État-major des armées et enfin, la Direction générale de l’armement. L’objectif de ce groupe de travail est de faire de la transition énergétique un véritable atout opérationnel pour les Armées.

Comment intégrer les énergies renouvelables dans les infrastructures ?

Contributeur incontournable de cette stratégie, le SID représente et anime, au sein de cette nouvelle gouvernance ministérielle, le pilier du volet « énergie infrastructure ».

À la pointe de la prospective technologique pour des infrastructures militaires plus efficientes, résilientes et autonomes, le service met toute son expertise au profit de la stratégie énergétique de défense dans :

  • les domaines des énergies renouvelables (nombreuses expérimentations autour de projets démonstrateurs : production photovoltaïque, stockage d’hydrogène, microgrids),
  • la maintenance prédictive (expérimentations sur des transformateurs haute-tension),
  • sur l’éco-camp (expérimentations pour imaginer le camp en opération extérieure de demain, autonome en énergie),
  • sur la base du futur (ENSSURE, un projet d’emprise militaire énergétiquement autonome et résiliente, soutenu par l’agence européenne de défense).

Plus que jamais, le SGA, via l’action conduite par le SID, s’implique avec détermination dans l’enjeu majeur d’avenir que représente le volet de l’énergie d’infrastructure de la stratégie énergétique de la défense.

Un exemple : le Service d’Infrastructure de le Défense (SID) au rendez-vous de l’appel à projets « TIGRE »

Dans la logique d’un État exemplaire, le SID s’implique continuellement dans la performance et la transition énergétique pour une neutralité carbone en 2050.

À ce titre, le service a répondu présent lors de l’appel à projets « TIGRE ». Lancée par la Direction de l’immobilier de l’Etat (DIE) et la Direction de l’habitat et de l’urbanisme public en février 2020, cette consultation vise la recherche d’opérations à gains énergétiques rapides au sein des administrations centrales de l’État. A l’annonce des résultats, le 20 juillet dernier, le ministère des Armées (MINARM) s’est distingué en arrivant second au classement parmi plus d’une centaine de projets présentés.

Ces résultats confirment la pertinence d’un service aux responsabilités étendues dans le domaine de l’énergie non opérationnelle. Ils sont aussi très prometteurs pour le nouvel enjeu qui se pose au ministère, celui de soutenir le plan de relance économique, notamment à travers des opérations de verdissement. Le SID sera sans aucun doute au rendez-vous de ce nouvel objectif.

Source : MINARM

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Connaissance des Armées
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

LE RECENSEMENT DES JEUNES A L’HONNEUR EN MAI 2016

DMJEC Flash 15 V2 Le ministre de la défense a décidé cette année de faire accompagner par …