Accueil Connaissance des Armées HÉPHAÏSTOS : Le bilan de l’opération 2020

HÉPHAÏSTOS : Le bilan de l’opération 2020

0
51
2020_TNIM_107_A_001_011

Chaque été, les conditions météorologiques dans le Sud de la France augmentent considérablement le risque de feux de forêt. Depuis le 26 juin, les militaires de l’armée de Terre et de l’armée de l’Air et de l’Espace ont été engagés dans l’opération HÉPHAÏSTOS en renfort du dispositif national de lutte contre les incendies. Désengagé le 19 septembre, l’heure est au bilan.

Dans le cadre d’un protocole signé entre le ministère de l’Intérieur et le ministère des Armées, les militaires interviennent aux côtés des sapeurs-sauveteurs des Formations militaires de la sécurité civile (ForMiSC) et des sapeurs-pompiers des Services départementaux d’incendie et de secours (SDIS). Leur action s’étend sur les 21 départements de la zone de défense et de sécurité Sud, étendue à l’Ardèche et la Drôme.

Le général de corps d’armée Benoît Houssay, officier général de la zone de défense et sécurité Sud, assure pour le chef d’état-major des armées et depuis le centre opérationnel de son état-major à Marseille (EMZD), le contrôle opérationnel des moyens militaires engagés dans la lutte contre les feux de forêt. Le dispositif global comprend 2 hélicoptères de manœuvre et 1 hélicoptère léger, permettant l’engagement d’un détachement d’intervention héliporté national (DIHN) des ForMiSC, des éléments du génie, deux modules de surveillance et un détachement de coordination 3D : autant de moyens qui peuvent être renforcés en fonction du contexte.

Tout au long de la période estivale, jusqu’à 48 militaires ont ainsi été engagés quotidiennement. Parmi eux, les 16 militaires du 2e Régiment étranger parachutiste (REP) et de la Base aérienne (BA)126 de Sloenzara qui formaient les modules adaptés de surveillance en Corse, ont effectué près de 360 actions de prévention dans les zones à risque de la région. En alerte à 1h tout au long de l’été, les 8 militaires du 19e Régiment de génie ont aménagé des pistes et créé des coupe-feux au profit des pompiers sur les principaux incendies de la saison dans le Gard, les Bouches-du-Rhône, l’Aude, le Tarn ou encore le Vaucluse. Le Sous-groupe de génie intégré (GGI) « Provence » est notamment intervenu à Martigues/Port-de-Bouc les 4 et 5 août et à Istres le 24 août : deux incendies qui se sont étendus sur près de 1 500 hectares.

Le pré-positionnement et la mise en alerte des moyens militaires de l’opération HÉPHAÏSTOS, en renfort des moyens de la sécurité civile, ont permis de lutter efficacement contre les feux de forêt dans le but d’atteindre un objectif commun : la protection de la population et la sauvegarde du territoire : 127 feux et 3 921 hectares brûlés ont été comptabilisés au 19 septembre 2020, contre 179 feux et 5072 hectares en 2019. Compte tenu de l’évolution du risque feux de forêts et de la situation météorologique, les armées ont été désengagées le 19 septembre, marquant la fin de l’opération HÉPHAÏSTOS pour l’année 2020.

Chaque été depuis 1984, les armées sont intégrées au dispositif de renfort de lutte contre les feux de forêt dans le sud de la France, en appui des unités militaires de la sécurité civile et des sapeurs-pompiers. Pour 2020, l’opération HÉPHAÏSTOS court sur la période du 26 juin au 19 septembre et concerne 23 départements du sud de la France (les 21 départements de la zone de défense et de sécurité Sud ainsi que la Drôme et l’Ardèche.

Source : Etat-Major des Armées

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Connaissance des Armées
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

LIVRET D’ACCUEIL DU RESERVISTE CITOYEN

Livret d’accueil du réserviste citoyen Ce livret d’accueil sera remis à chaque…