Accueil Connaissance des Armées SOUTIEN DES ARMÉES AUX POPULATIONS SINISTRÉES DES ALPES-MARITIMES

SOUTIEN DES ARMÉES AUX POPULATIONS SINISTRÉES DES ALPES-MARITIMES

0
52
UNE_2020_MTLN_177_A_003_068

Le vendredi 2 octobre, dans l’après-midi, la tempête ALEX a touché la France et notamment le département des Alpes maritimes. La pluviométrie dans cette zone a été exceptionnelle et a atteint, à certains endroits, des records jamais enregistrés jusqu’à présent.

Compte tenu de l’ampleur des dégâts engendrés par ces intempéries, les autorités civiles ont demandé aux armées leur concours pour venir en aide aux populations civiles.

Ainsi, dès le 3 octobre au lever du jour, 2 PUMA et 2 CAIMAN de l’aviation légère de l’armée de Terre basés au Luc ont été mis en place sur l’aéroport de Nice. Ces hélicoptères lourds ont immédiatement mis en œuvre leurs capacités de transport lourd au profit des populations. Ils ont d’ores et déjà évacué 220 civils en provenance de Saint Martin Vésubie et Tende et ont contribué à mettre en place des équipes des unités militaires de la sécurité civile dans ces communes durement touchées. Ils ont également assuré du transport logistique de vivres et d’eau au profit des autorités locales. D’autres missions logistiques sont programmées dans la journée, notamment des transports de groupes électrogènes, sous réserve des conditions météorologiques.

Durant cette même journée, un détachement de Génie du 1er Régiment étranger de Génie de Laudun l’Ardoise (Gard) est arrivé dans le département pour évaluer le format du détachement terrestre qui sera déployé ce jour. Pour mémoire, c’est également ce régiment qui est intervenu à Val d’Aigoual pour ce même type de mission suite aux intempéries qui avaient touché le Gard le 24 septembre dernier. Ils avaient alors mis en œuvre des engins de terrassement (tractopelles) et des « camions benne ».

Lundi 5 octobre, dès le lever du jour, trois hélicoptères (deux Puma et un Caïman) de l’Ecole de l’Aviation légère de l’armée de Terre (EALAT) ont repris leurs vols pour acheminer des matériels, des vivres et de l’eau vers les localités inaccessibles par la route mais également pour évacuer des personnes sinistrées. Depuis l’engagement de ces hélicoptères, ce sont 268 personnes qui ont été rapatriées sur les villes de Nice et de Menton.

En parallèle, ce même jour, un détachement terrestre pluri disciplinaire s’est déployé dans le département. Il a débuté ses travaux cet après-midi et comprend :

Un détachement du 19e Régiment de Génie (RG) de Besançon, renforcé par une section polyvalente du 3ème Régiment d’artillerie de Marine (RAMa) du camp militaire de Canjuers (Var) et une section polyvalente de la 13ème Demi-brigade de Légion étrangère (DBLE) du camp militaire du Larzac (Aveyron), qui ont procédé à des travaux de bucheronnage dans le même secteur.

Le mardi 6 octobre, le déploiement sur l’aéroport de Nice d’un Caïman de la 31F de la Marine nationale a permis de remonter à quatre le nombre d’hélicoptères de manœuvre engagés dans l’opération. Leurs missions : participer à l’évacuation d’habitants sinistrés et transporter des éléments de première nécessité (vivres, fret médical, etc.) dans les zones isolées. À ce jour, ce sont un peu plus de 350 personnes qui ont été évacuées et plus de 8 tonnes d’eau et de vivres qui ont été acheminées sur les communes de Tende et Saorge.

Dans le secteur de Breil-sur Roya, le détachement terrestre poursuit sa mission de dégagement des axes routiers. Renforcés par un groupe d’élagage équipé de tronçonneuses du 19e Régiment de Génie (RG), deux engins du génie rapides de protection (EGRAP) et deux camions-bennes sont mis en œuvre par les militaires du 1er Régiment étranger de Génie (REG).

Dans la Vallée de la Roya, une section du 3e Régiment d’artillerie de Marine (RAMa) de Canjuers participe quant à elle à la recherche d’axes de contournement. Grâce aux rétablissements de certains itinéraires, la section de la 13e Demi-brigade de Légion étrangère assure une mission de transport logistique avec deux véhicules cargo tout terrain militaire GBC 180 vers St Martin de Vésubie. Afin d’accélérer la manœuvre logistique par voie terrestre, d’autres engins terrestres de transport vont être engagés dans les heures à venir.

Source : Etat-Major des Armées

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Connaissance des Armées
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

DIEN BIEN PHU

Dien Bien Phu souvenirs aeriens …