Accueil Connaissance des Armées 11/11/2020 à Mende : Journée Nationale des Réservistes (JNR 2020)

11/11/2020 à Mende : Journée Nationale des Réservistes (JNR 2020)

0
42
20200717_affiche_jnr_employeur_principale

Le Mercredi 11 novembre, à l’occasion de la cérémonie de commémoration de l’Armistice de 1918, se déroulera à Mende, dans le respect des règles sanitaires, l’édition 2020 de la Journée Nationale des Réserviste.
Cette activité sera l’occasion de mettre à l’honneur celles et ceux qui donnent de leur temps personnel pour la défense et la sécurité nationales.

Mais que savons nous de la réserve militaire et de son histoire ? Découvrez quelques faits historiques concernant la réserve !

La réserve existe depuis 1872

La réserve a près de 150 ans. Elle fait son apparition durant la IIIe République en 1872. Suite à la guerre franco-allemande de 1870, un régime de conscription est mis en place afin de disposer de forces supplémentaires en cas de nouveau conflit armé. En effet, la défaite de Napoléon III a mis en exergue la fragilité de l’armée française et la nécessité d’en renforcer ses ressources. L’article 2 de la loi Cissey de 1872 prévoit ainsi que « tout Français […] peut être appelé, depuis l’âge de vingt ans jusqu’à celui de quarante ans, à faire partie de l’armée active ou des réserves. »

Plus de deux millions de réservistes ont répondu à l’appel lors de la Première Guerre mondiale

Le 3 août 1914, la guerre est déclarée. C’est le début d’un conflit armé qui durera quatre ans. Le premier jour de la mobilisation générale, plus de deux millions de jeunes Français, âgés de 24 à 33 ans, s’engagent comme réservistes. Tout au long de la Grande Guerre, la France a mobilisé plus de 8 millions d’hommes. Il s’agit là du premier conflit armé à réunir au combat, dans le cadre de la mobilisation générale, des militaires d’active et de réserve.

La « nouvelle » Garde nationale a été créée en 2016

Suite aux attentats qui ont frappé la France en 2015 et 2016, une réponse est trouvée conjointement par le ministère des Armées et le ministère de l’Intérieur afin de garantir la défense et la sécurité du territoire national. Face à cette menace terroriste, la montée en puissance des réserves est apparue comme indispensable. Elle s’est alors concrétisée par la (re)création de la Garde nationale le 13 octobre 2016. Cette force « reflète l’énergie et la soif de servir qui animent notre jeunesse et nos concitoyens », comme le déclarait Florence Parly, ministre des Armées, à l’occasion de son 1er anniversaire. Sous l’appellation « Garde nationale » ont été regroupées les réserves opérationnelles de l’armée de Terre, l’armée de l’Air et de l’Espace, la Marine nationale, le Service de santé des armées, le Commissariat des armées, le Service de l’énergie opérationnelle, le Service d’infrastructure de la défense, la Direction générale de l’armement, la Gendarmerie nationale et la Police nationale.

Aujourd’hui, après quatre ans d’existence, la Garde nationale s’est établie comme un acteur incontournable de la protection de notre pays et du bon fonctionnement des armées. Elle compte plus de 77 000 réservistes opérationnels sous contrat, engagés au sein des armées et des forces de sécurité intérieure.

Intéressé pour vous engager en tant que réserviste au sein de la Garde nationale ? Cliquez ici

La Garde nationale en chiffres :

32% des réservistes ont moins de 30 ans.
20% de femmes.
Près de deux tiers sont étudiants ou en situation d’emploi.
Près de 6 500 sont employés chaque jour au profit des ministères des Armées et de l’Intérieur.
Très récemment, 500 réservistes ont été déployés en moyenne chaque jour dans le cadre de l’opération Résilience.

Source : Etat-Major des Armées

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Connaissance des Armées
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Succession à la DMD 48

Le Lieutenant-colonel Marc LOCATELLI, Délégué Militaire Départemental de la Lozère depuis …